Arômes et denrées biologiques : un nouveau départ !

janvier-février-2021 Référence : aromes_5_29-34 Auteur(s) : Nadine BABARIT (1), Clarisse BLAQUIERE (2), (1) Responsable Affaires Réglementaires, ROBERTET, (2) Chargée de Mission Affaires Scientifiques et Réglementaires, SNIAA Retour >>
Filières : Additifs | Arômes | Bio, produits issus de l’agriculture biologique |
Procédés : Production : gestion, suivi, organisation | Réglementation | Génie des procédés alimentaires (en général, ou autres opérations) | Innovation |

Depuis juin 2018 est entré en vigueur le Règlement (UE) 2018/848 relatif à la production biologique et à l’étiquetage des produits biologiques. Ce règlement apporte une petite révolution dans le monde de la bio. Les producteurs d’ingrédients aromatiques alimentaires n’ont pas attendu pour anticiper la nouvelle réglementation bio. En effet, ils développent d’ores et déjà des arômes conformes au nouveau Règlement qui entrera en application au 1er janvier 2022. Quels principaux impacts sont à noter côté arômes ? Le principal changement concerne le fait que seuls les arômes naturels de X seront autorisés (qu’ils soient biocompatibles ou biologiques). Cet article propose d’entrer dans les détails des changements apportés par le nouveau Règlement bio pour les arômes, avec un focus également sur la règle de non-concomitance, un point à date sur la certification des arômes biologiques et sur les règles d’échanges avec les pays tiers. A noter, certains sujets restent évolutifs.