Mise en application du nettoyage enzymatique en place en industrie laitière.

novembre-decembre-2020 Référence : Article 6_18-23 Auteur(s) : Bruno VOLLE, Chargé d’application - Systèmes analytiques et Biotechnologie - Ecole Nationale d’Industrie Laitière - Besançon Mamirolle Retour >>

Des campagnes d’essais ont été menées à la Halle de transformation laitière est alimentaire de l’Ecole Nationale d’Industrie Laitière de Besançon- Mamirolle pour mettre en oeuvre des procédures de nettoyage enzymatique. Elles s’appuient sur la dilution d’un produit de nettoyage enzymatique, fourni par l’entreprise partenaire, à des concentrations détergentes de 1 ou 2%. La procédure a été appliquée au nettoyage de circuits froids (les tanks de stockage, la citerne de collecte du lait, la ligne de dépotage AOP et une écrémeuse). La procédure consiste 3 étapes : un pré-rinçage, un nettoyage enzymatique proprement dit et un rinçage final. Cette procédure est complétée par un nettoyage acide supplémentaire au 5ème jour, permettant l’élimination des dépôts minéraux. L’ensemble de l’opération est piloté par le logiciel NEP expert associé à un automate SPX. Le pilotage et le contrôle des niveaux de concentration de la solution enzymatique sont assurés par mesure conductimétrique en ligne. La vérification du niveau d’activité enzymatique est réalisée quotidiennement en début et fin de procédure par un test spectrophotométrique développé au laboratoire de biochimie de l’ENIL. L’efficacité du nettoyage est évaluée par un suivi microbiologique (indicateur d’hygiène) des installations, des matières premières et des produits transformés. Une caractérisation des effluents générée a été établie sur les paramètres de demande chimique en oxygène, d’azote total Kjeldahl et de phosphore total notamment.

 Des campagnes d’essais ont été menées à la Halle de transformation laitière est alimentaire de l’Ecole Nationale d’Industrie Laitière de Besançon-Mamirolle pour mettre en oeuvre des procédures de nettoyage enzymatique. Elles s’appuient sur la dilution d’un produit de nettoyage enzymatique, fourni par l’entreprise partenaire, à des concentrations détergentes de 1 ou 2%. 

La procédure a été appliquée au nettoyage de circuits froids (les tanks de stockage, la citerne de collecte du lait, la ligne de dépotage AOP et une écrémeuse). La procédure consiste 3 étapes : un pré-rinçage, un nettoyage enzymatique proprement dit et un rinçage final. Cette procédure est complétée par un nettoyage acide supplémentaire au 5ème jour, permettant l’élimination des dépôts minéraux. 

L’ensemble de l’opération est piloté par le logiciel NEP expert associé à un automate SPX. Le pilotage et le contrôle des niveaux de concentration de la solution enzymatique sont assurés par mesure conductimétrique en ligne. La vérification du niveau d’activité enzymatique est réalisée quotidiennement en début et fin de procédure par un test spectrophotométrique développé au laboratoire de biochimie de l’ENIL. L’efficacité du nettoyage est évaluée par un suivi microbiologique (indicateur d’hygiène) des installations, des matières premières et des produits transformés. Une caractérisation des effluents générée a été établie sur les paramètres de demande chimique en oxygène, d’azote total Kjeldahl et de phosphore total notamment.