Valorisation des résidus des agro-industries par méthanisation – Développement de la base de données spatialisée ValorMap

septembre-octobre-2020 Référence : ART-5-VALORMAP_22-25 Auteur(s) : Pascal LEVASSEUR (1), Michel TORRIJOS (2), Fabrice BOSQUE (3), (1) IFIP-Institut du Porc – Domaine de la Motte au Vicomte – 35650 LE RHEU (2) INRAE, Univ Montpellier, LBE - 102, Avenue des Etangs - 11100 NARBONNE (3) ITERG - 11 rue Gaspard Monge – F 33610 CANEJAN Retour >>

L’étude présentée a pour objectif de faciliter la recherche de substrats organiques mobilisables sur le territoire français pour les exploitants d’installations de méthanisation, mais également de mettre à la disposition des agro-industries les éléments nécessaires pour envisager une valorisation de leurs résidus et coproduits en méthanisation, et comparer cette solution avec les voies de valorisation actuelles. Pour cela, les partenaires du projet ValorMap ont procédé à une étude de gisement des co-produits potentiellement intéressants pour la méthanisation au sein de 5 secteurs industriels et 3 régions françaises. Le potentiel méthanogène et les concentrations en matières sèches et organiques, azote ammoniacal et total, phosphore et potassium ont été déterminés sur plus de 90 déchets des industries agro-alimentaires. Un outil public web donne accès aux volumes de biogaz pouvant être produits à partir des résidus et coproduits étudiés à l’échelle cantonale. Mots-clés : Méthanisation, gisement, potentiel méthanogène, Industries agro-alimentaires

 L’étude présentée a pour objectif de faciliter la recherche de substrats organiques mobilisables sur le territoire français pour les exploitants d’installations de méthanisation, mais également de mettre à la disposition des agro-industries les éléments nécessaires pour envisager une valorisation de leurs résidus et coproduits en méthanisation, et comparer cette solution avec les voies de valorisation actuelles. Pour cela, les partenaires du projet ValorMap ont procédé à une étude de gisement des co-produits potentiellement intéressants pour la méthanisation au sein de 5 secteurs industriels et 3 régions françaises. Le potentiel méthanogène et les concentrations en matières sèches et organiques, azote ammoniacal et total, phosphore et potassium ont été déterminés sur plus de 90 déchets des industries agro-alimentaires. Un outil public web donne accès aux volumes de biogaz pouvant être produits à partir des résidus et coproduits étudiés à l’échelle cantonale. Mots-clés : Méthanisation, gisement, potentiel méthanogène, Industries agro-alimentaires