Exemple de stratégie de réduction de l’eau par l’analyse du pincement dans la conservation des légumes

septembre-octobre-2020 Référence : ART-2_5-9 Auteur(s) : Hedi ROMDHANA (1), Yvan DELOCHE (2), Marie-Pierre LABAU (3), (1) AgroParisTech - UMR 0782 SayFood - Paris-Saclay Food and Bioproduct Engineering Research (2) CRITT Agro-alimentaire PACA - Cité de l’Alimentation - 100 Rue Pierre Bayle - BP 11 548 - 84916 Avignon Cedex 9, France (3) CTCPA - 2 allée Dominique Serres – 32000 Auch, France Retour >>

Dans l’industrie agro-alimentaire, la mise en oeuvre d’une gestion durable de l’eau est devenue, plus que jamais, d’actualité. Le contexte environnemental, économique et réglementaire impose une panoplie de mesures afin d’économiser, autant que possible, les ressources en eau et de minimiser les effluents rejetés dans l’environnement. À l’échelle du territoire, le management des ressources en eau est également devenu une priorité pour faire face aux aléas climatiques. Ainsi, les usines agro-alimentaires doivent s’adapter en développant une stratégie systémique de réduction de l’usage d’eau, qui va au-delà de l’optimisation d’une opération unitaire. La méthode du pincement apporte une réponse très prometteuse à cet enjeu. Jusqu’à très récemment, elle était utilisée uniquement pour optimiser l’énergie. Cet article explique son application pour faire des économies d’eau rapides et réalistes. Des études de cas industrielles sont également discutées pour démontrer l’applicabilité de la méthode du pincement eau.