Détection des pollutions en sucrerie

juillet-aout-2020 Référence : ART 5 ITECA 14-16 Auteur(s) : Bertrand GAILLAC, ITECA SOCADEI Retour >>

Le secteur sucrier a toujours été à la recherche de solutions permettant d’améliorer et de garantir la qualité de son produit à ses clients. Les critères pour qualifier un sucre sont nombreux : polarisation, humidité, aspect, coloration en solution, teneur en cendres etc. On trouve pour toutes ces mesures des appareils en laboratoire qui permettent au fabricant d’assurer un suivi de la production sur un échantillon souvent prélevé en continu. Il existe aussi, mais dans une moindre mesure, des appareils capables de réaliser directement certaines de ces mesures en ligne. En ce qui concerne les pollutions telles que les points noirs ou les corps étrangers, des sociétés sucrières ont développé pour l’analyse en laboratoire le principe d’une mesure de points noirs sur une membrane blanche mais cette méthode apporte un délai inacceptable lorsque la décision de déclassement du sucre doit être prise rapidement. L’article décrit différents systèmes en ligne qui ont été développés pour répondre à une demande pressante de la part des fabricants de sucre de plus en plus concernés par le risque de contamination de leur produit pendant leur procédé de fabrication.