DE LA SCIURE DE BOIS VERS UN SOLVANT VERT ET UN PRÉCURSEUR D’ARÔME ALIMENTAIRE

mai-juin-2020 Référence : ARTICLE 8 SCIURE BOIS 25-27 Auteur(s) : Louis M. M. MOUTERDE (1), Florent ALLAIS (1), Jon D. STEWART (2), (1) URD Agro-Biotechnologies Industrielles (ABI), CEBB, AgroParisTech, FRANCE - (2) Department of Chemistry, 126 Sisler Hall, University of Florida, USA Retour >>

La pyrolyse flash catalytique en aérobie de la sciure de bois permet d’obtenir une molécule appelée Lévoglucosénone (LGO). Parmi les différents synthons auxquels on peut accéder à partir de la LGO, le Cyrène® est d’un intérêt certain. Ce dernier a été reconnu par la réglementation européenne REACH comme un substitut non toxique aux solvants aprotiques dipolaires toxiques, tels que le NMP, le DMF, le dichlorométhane ou le sulfolane. Il peut aussi être utilisé comme précurseur pour la synthèse de composés d’intérêt, comme la (S)-γ-hydroxyméthyl-α,β-butyrolactone (2H-HBO), un intermédiaire connu de la dairy lactone (arôme de beurre, pêche ou fruité selon la concentration mise en oeuvre). Un projet collaboratif entre l’URD ABI et l’Université de Floride a permis de développer deux nouveaux procédés de production de Cyrène® et de 2H-HBO par voie enzymatique, utilisant respectivement la Old Yellow Enzyme 2.6 (OYE 2.6) de Pichia stipitis et la cyclohexanone-monooxygenase (CHMO) d’Acinetobacter sp. NCIB 9871.