RECOMMANDATIONS POUR LA GESTION DES RISQUES PHTALATES DANS LES CAVES.

mai-juin-2020 Référence : ARTICLE 6 IFV 19-21 Auteur(s) : Magali GRINBAUM, Pôle Rhône-Méditerranée de l’Institut Français de la Vigne et du Vin Retour >>

Les phtalates et le bisphénol A ont été identifiés par l’IFV et ses partenaires professionnels, dès 2011, comme des contaminants émergeants nécessitant une veille dans la perspective d’améliorer les recommandations dans ce domaine. Aucune étude n’avait été conduite, à ce jour, sur la quantification de ces composés aux différents stades d’élaboration du vin. Face à ce nouvel enjeu socio-économique, il est apparu primordial de mener une étude sur la migration dans le vin de composés liés aux matériels utilisés dans les caves.

 Les phtalates et le bisphénol A ont été identifiés par l’IFV et ses partenaires professionnels, dès 2011, comme des contaminants émergeants nécessitant une veille dans la perspective d’améliorer les recommandations dans ce domaine. Aucune étude n’avait été conduite, à ce jour, sur la quantification de ces composés aux différents stades d’élaboration du vin. Face à ce nouvel enjeu socio-économique, il est apparu primordial de mener une étude sur la migration dans le vin de composés liés aux matériels utilisés dans les caves.