OPTIMISATION DE L’ÉPAISSEUR D’EVOH DANS LES EMBALLAGES PLASTIQUES MULTICOUCHES POUR PRODUITS APPERTISÉS (PROJET STRETCH)

mai-juin-2020 Référence : ARTICLE 3 EMB MULTI 6-12 Auteur(s) : Annie PERRIN (1), Patrice DOLE (1), François ZUBER (2), Frédérique BAUVINEAU (1), Sophie THIVIND (1), (1) CTCPA ; Bourg-en-Bresse - (2) CTCPA ; Avignon Retour >>

En fonction des applications et du niveau barrière à l’oxygène visé, les fournisseurs d’emballages plastiques pour produits appertisés proposent des barquettes en complexes multicouches PP/EVOH/PP de différentes épaisseurs, incorporant différents pourcentages de couche barrière et différents types de résines EVOH, conduisant, à température et humidité ambiante, à des niveaux barrières modulables L’hydratation de l’EVOH engendrée par la stérilisation en autoclave des barquettes conduit à la perte des propriétés barrières ; cette fonctionnalité est recouverte au cours du temps, mais le phénomène transitoire de « retort shock » altère de façon différente les différents types de barquette : les structures fines et à faible taux d’EVOH recouvrent rapidement leurs propriétés, les structures les plus épaisses et à fort taux d’EVOH n’atteignent pas la saturation d’hydratation mais sèchent moins rapidement, les EVOH les plus barrières ont une forte affinité pour l’eau et sont les plus sujets aux défauts de thermoformage…. Cette étude montre que les emballages les plus barrières (et les plus couteux) en conditions ambiantes, engendrent sur la durée d’utilisation des quantités d’oxygène cumulées qui restent généralement les plus faibles, mais certaines configurations de structures de barquettes moins onéreuses peuvent présenter des performances relativement proches. L’incidence du retort Shock dépend également du type de barème de stérilisation (haute ou basse température) appliqué.

 En fonction des applications et du niveau barrière à l’oxygène visé, les fournisseurs d’emballages plastiques pour produits appertisés proposent des barquettes en complexes multicouches PP/EVOH/PP de différentes épaisseurs, incorporant différents pourcentages de couche barrière et différents types de résines EVOH, conduisant, à température et humidité ambiante, à des niveaux barrières modulables 

L’hydratation de l’EVOH engendrée par la stérilisation en autoclave des barquettes conduit à la perte des propriétés barrières ; cette fonctionnalité est recouverte au cours du temps, mais le phénomène transitoire de « retort shock » altère de façon différente les différents types de barquette : les structures fines et à faible taux d’EVOH recouvrent rapidement leurs propriétés, les structures les plus épaisses et à fort taux d’EVOH n’atteignent pas la saturation d’hydratation mais sèchent moins rapidement, les EVOH les plus barrières ont une forte affinité pour l’eau et sont les plus sujets aux défauts de thermoformage…. Cette étude montre que les emballages les plus barrières (et les plus couteux) en conditions ambiantes, engendrent sur la durée d’utilisation des quantités d’oxygène cumulées qui restent généralement les plus faibles, mais certaines configurations de structures de barquettes moins onéreuses peuvent présenter des performances relativement proches. L’incidence du retort Shock dépend également du type de barème de stérilisation (haute ou basse température) appliqué.