Étude pilote de la synergie entre traitements thermiques bactériolytiques et l’usage de produits de type « acidifiant » sur la décontamination d’aliments pour Poulet

septembre-octobre 2018 Référence : 20180910-10-TECALIMAN Auteur(s) : S. Rouchouse, L. Perrin, F. Putier Retour >>

La maîtrise du risque de transmission de « salmonelles » par la voie de l’alimentation animale fait l’objet, d’une attention particulière de la part des autorités européennes. En France, cette attention a conduit à la mise en place d’un agrément dit « salmonelles » nécessaire pour la mise sur le marché d’aliments pour certains monogastriques traités spécifiquement pour limiter ce risque de contamination. Le risque de transmission de « salmonelles » est alors évalué, dans notre pays, notamment par l’évaluation de la flore résiduelle en entérobactéries, considérées comme un marqueur de la présence éventuelle de salmonelles. Des essais pilote précédemment réalisés ont montré l’intérêt de la granulation pour limiter cette flore dans l’aliment distribué aux animaux, si les paramètres de traitement sont ajustés, c’est-à-dire si les températures sont suffisamment élevées et le temps de traitement suffisamment long pour réduire la flore de 3log d’UFC/g. L’objectif de cette étude est d’évaluer si l’utilisation conjointe de la granulation et d’un produit de type « acidifiant » permet de limiter les barèmes temps-température à appliquer pour aboutir à la même réduction de la flore.