Alerte orange pour l’agriculture et le commerce extérieur agro-alimentaire en 2016

Mars-Avril 2017 Référence : 201703044548 Auteur(s) : Jean-Paul JAMET, Membre de l’Académie d’Agriculture de France Retour >>
Filières :
Procédés : Agriculture (Techniques de culture, récolte, variétés) Elevage | Economie, stratégie |

L’année 2016 s’est caractérisée d’abord par des accidents climatiques qui ont touché significativement les grandes cultures (céréales et oléagineux), les vignes et la production fourragère
Des problèmes sanitaires comme la Fièvre Catarrhale Ovine (FCO) et la grippe aviaire ont touché nos exportations d’animaux vivants et de produits animaux. La filière laitière a continué, pour la deuxième année consécutive, de subir les conséquences d’un grave déséquilibre en offre et demande sur le marché mondial.
Quelques secteurs de moindre importance tirent leur épingle du jeu : les betteraves, les pommes de terre et les légumes. Le secteur agro-alimentaire ne se développe plus. Le meilleur indicateur de cet essoufflement est le déclin de notre balance commerciale agro-alimentaire, notamment dans l’Union Européenne où notre solde excédentaire diminue de près de 60 %, entre 2016 et 2015 et où nous diminuons nos exportations dans nos secteurs de performances (vins, céréales et lait) et où nos importations augmentent, notamment dans les fruits, les volailles, l’horticulture et les produits de la pêche et de l’aquaculture, voire les vins et mousseux.