Des bactéries peuvent-elles devenir résistantes aux antibiotiques suite à leur exposition à des biocides ?

Mars-Avril 2017 Référence : 201703043436 Auteur(s) : Christophe SOUMET(1), Martine DENIS(2), Christine PISSAVIN(3), Bastien FREMAUX(4) (1)ANSES, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail – Laboratoire de Fougères – Unité Antibiotiques, Biocides, Résidus et Résistance, (2)ANSES, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail – Laboratoire de Ploufragan-Plouzané – Unité Hygiène et Qualité des Produits Avicoles et Porcins, (3)IUT Saint-Brieuc, Département Génie biologique, Université de Rennes 1, (4)IFIP, Institut du porc, Maisons-Alfort. (1)(2)Membres du réseau RMT-CHLEAN Retour >>
Filières :
Procédés : Hygiène: protection des surfaces , des personnes | Innovation | Qualité : contrôle, gestion | Risques : gestion, prévention, HACCP | Sécurité alimentaire | Microbiologie | Hygiène: nettoyage, désinfection |

Diverses espèces bactériennes d’intérêt en filière porcine ont été évaluées pour leur capacité d’adaptation suite à leur exposition à des concentrations sub-inhibitrices de chlorure de didécyldiméthyl ammonium. Ce biocide est couramment rencontré dans les désinfectants employés dans l’industrie agroalimentaire. Une augmentation des concentrations minimales inhibitrices (CMI) supérieure ou égale à 3 à cette molécule a été observée pour près de la moitié des souches d’Escherichia coli, Listeria monocytogenes, Salmonella enterica testées et pour une très faible proportion des souches de Campylobacter coli. Plusieurs souches d’E coli ont développé des résistances stables à un ou plusieurs antibiotiques (e.g. ampicilline, chloramphénicol, cefotaxime). L’acquisition de résistances aux antibiotiques est cependant moindre pour Listeria, Campylobacter et Salmonella. Ces phénomènes d’adaptation n’ont par contre pas été observés à partir d’un biofilm modèle bi-espèces soumis à des cycles d’encrassement et de nettoyage et désinfection.