Séparation-concentration des composants des eaux de procédés de l’industrie laitière et production d'eau réutilisable par nanofiltration ou osmose inverse

Mars 2002 Référence : 200203001215 Auteur(s) : Béatrice BALANNEC, Murielle RABILLIER-BAUDRY, Bernard CHAUFER Laboratoire des Procédés de Séparations, UC 991Univ. Rennes 1-INRA Geneviève GESAN-GUIZIOU, Evelyne BOYAVAL, Georges DAUFIN Laboratoire de recherche de Technologie Laitière, INRA Rennes Retour >>
Filières : Lait et produits laitiers |
Procédés : Filtration, séparation par membrane, centrifugation, extraction | Traitements des effluents | Energie(s) : production , récupération, économie | Génie des procédés alimentaires (en général, ou autres opérations) | Traitements de l’eau |

Les eaux de procédés de l’industrie laitière, générées par les phases de démarrage, d’équilibrage, d’interruption et d’arrêt des équipements contribuent significativement aux pertes non accidentelles de matière première, à la consommation d’eau et à la production d’eaux résiduaires.  Le traitement de ces effluents à la source permettrait de valoriser les composants du lait récupérés et de produire une eau réutilisable pour des usages spécifiques. Les séparations à membranes, osmose inverse (OI) et nanofiltration (NF) en particulier, sont des opérations pertinentes pour traiter ces effluents.

Une étude comparative des performances (perméabilité, sélectivité) de différentes membranes (OI et NF) est réalisée en filtration frontale sur un effluent laitier modèle. Des expérimentations en OI tangentielle sont réalisées pour valider les résultats obtenus et déterminer l'influence des conditions opératoires (FRRV, vitesse d'écoulement tangentiel, pression transmembranaire).