Nos articles

Filières et procédés :
Filières Produits
Procédés ou thématiques horizontales
816 résultats pour votre recherche

Mélange et chauffage de fluides complexes à l’aide d’un échangeur de chaleur à effet d’advection chaotique

L’objectif de cette étude est la caractérisation d’un nouveau concept d’échangeur de chaleur appelé échangeur à effet d’advection chaotique en vue de son application industrielle pour le traitement de produits alimentaires. L’advection chaotique étant la production de trajectoires chaotiques en régime laminaire, cet échangeur est donc particulièrement adapté pour le chauffage et/ou le mélange des fluides complexes. Les performances de l’échangeur chaotique sont comparées à celles d’un échangeur hélicoïdal.

Une étude expérimentale est d'abord effectuée avec plusieurs fluides new-toniens de viscosité différente afin de caractériser l'échangeur pour une large gamme de nombres de Reynolds. A faible nombre de Reynolds le transfert de chaleur est plus important et le chauffage plus homogène en configuration chaotique, sans augmentation de la dépense energétique. Il existe un optimum d'amélioration des performances thermiques de l'échangeur chaotique par rapport à l'échangeur héliocoïdal pour un nombre de Reynolds de 250. A haut nombre de Reynolds, la configuration n'a plus d'influence sur les transferts de chaleur. La deuxième partie de l'étude expérimentale concerne un fluide newtonien, mais avec un retard en terme de nombre de Reynolds de l'effet de l'advection chaotique sur le transfert de chaleur et le mélange. Enfin l'étude numérique a permis d'étudier l'influence d'un plus grande nombre de paramètres sur le transfert de chaleur en régime d'advection chaotique (indice de comportement, convection mixte).

Commerce équitable et financements éthiques ou comment allier l’éthique et les affaires

Certaines entreprises mettent en place des initiatives concrètes, telles que le commerce équitable, qui peuvent devenir rentables sur le long terme et améliorer les conditions de vie de certains partenaires. La performance de cette filière est un lien direct avec une certaine éthique. Des professionnels et des consommateurs ne sont pas les seuls à se tourner vers l’éthique. Certains actionnaires sont également soucieux de l’éthique des entreprises dans lesquelles ils placent leur argent. Ce n’est pourtant que le début d’un cheminement long et difficile dont l’issue est incertaine.

Traçabilité, suivi Qualité et MES, le lien indispensable entre l'entreprise et la production

La traçabilité et le suivi de la qualité sont des composantes devenues importantes pour les industries agroalimentaires. Les industriels les plus en pointe ont déjà entrepris l’analyse de ces problèmes et la mise en place des premières réalisations. Ils ont pris conscience de l’interaction importante avec d’autres fonctionnalités, comme la supervision, la mise à jour des stocks, l’analyse des performances, formant un domaine plus large encore appelé MES (Manufacturing Execution System). Une solution intégrée, de mise en place rapide, est aujourd’hui ce qu’attendent les utilisateurs.

L’éthique des entreprises : codes et chartes. Quelle valeur leur accorder ?

Suite aux récents scandales, dévoilant des pratiques amorales dans le milieu des affaires, de nombreuses entreprises communiquent autour de l’éthique et rédigent des chartes. Ces document formalisent le respect de certaines valeurs vis-à-vis des employés et des partenaires externes à l’entreprise. En approfondissant leur démarche, on remarque que certaines entreprises mettent effectivement en œuvre des actions éthiques afin de concrétiser leur engagement. Pour que les affaires économiques puissent s‘allier durablement à l’éthique, les sociétés doivent être plus transparentes et communiquer sur leurs agissements.

Utilisation d’un coagulomètre à fil chaud en technologie fermière

Cette étude avait pour objectif d’évaluer les potentialités d’un capteur thermique, le coagulomètre à fil chaud, en tant qu’outil de suivi de la coagulation du lait. Des tests en laboratoire, en association avec une machine de traction, et sur site de production fermière, ont été réalisés. Les tests en laboratoire montrent que la répétabilité des mesures faites avec le capteur thermique est meilleure que celle des mesures réalisées avec la méthode de Berridge. La température du lait, de l’étape d’emprésurage à celle de la coagulation, est un facteur déterminant de la qualité des réponses du coagulomètre et des paramètres de texture. La variabilité de la température, observée en conditions de production, due au process même de fabrication, se traduit par une détection tardive de la coagulation.

Récolte des betteraves et réduction de la tare terre

L’évolution des techniques de récolte a eu une répercussion importante sur le résultat concernant la tare – terre et les pertes par casse.

La propreté des betteraves à l’issue de la récolte dépend essentiellement des éléments mécaniques mis en œuvre avec les machines. Cela concerne non seulement l’efficacité intrinsèque de ces éléments mais aussi le soin apporté à leurs réglages.

Dans des conditions de travail déterminées de sol et de climat, chaque procédé fournit des résultats spécifiques qui peuvent être améliorés par des réglages et des aménagements particuliers. Dans la majorité des cas, les différences de résultats exprimés en pourcentage sont identiques quelles que soient les conditions de climat qui restent toutefois dominantes dans le bilan final.

La lutte contre la tare-terre doit donc être raisonnée par un ensemble de processus tout au long de la culture des betteraves et ne peut pas être l'unique résultat des opérations de récolte et d'enlèvement des silos.

Modernisation des centres de réception de betteraves

La modernisation des centres de réception de betteraves répond d’une part aux besoins de pérennité et de fiabilité des équipements, mais aussi aux besoins d’évolution de l’application.

Pour la partie informatique, Saint-Louis Sucre souhaitait conserver la maîtrise de l’application et a recherché un fournisseur répondant au plus près de son cahier des charges. La société HEMIS a été retenue car elle répondait le mieux à nos attentes en termes de propositions innovantes et d’adhésion à notre projet. Pour la partie automatisme, Saint-Louis Sucre a mis en œuvre son savoir-faire en termes de système contrôle commande et de générateur d’application.

La réussite de ce projet est due en grande partie au travail d'équipe et à l'engagement de chacun.

Echanges d’ions, purification par membranes et séparation chromatographique : contribution de ces opérations unitaires de séparation au progrès de l'industrie sucrière

En s’appuyant sur quelques exemples, on montre les progrès apportés par l’intégration de l’échange d’ions, de la filtration par membranes et de la chromatographie dans l’industrie sucrière.

Un développement important est à prévoir pour ces technologies, particulièrement dans l’industrie du sucre de canne, dont l’importance est grandissante dans le monde et pour laquelle la filtration par membranes sera essentielle.

Evaluation technique des procédés de cristallisation discontinue et continue

Il est toujours utile de partir de l’équation générale de la cristallisation pour chercher à optimiser le processus de conduite. Il est tout aussi intéressant d’examiner comment cette équation générale conduit à différencier les règles de conduite utilisées en discontinue et en continue. La cristallisation continue par évaporation ne représente en fait qu’une fraction d’un cycle de cuisson discontinue. Néanmoins la cristallisation continue peut présenter de notables avantages par rapport à la cristallisation discontinue, à la condition toutefois que le processus soit bien compris et régulé en conséquence.

Gestion de l’eau dans les industries des sucres : traitement de condensats d’évaporation en vue de leur recyclage

Disponibles en quantité souvent importante et de bonne qualité, les condensats issus de la concentration thermique de liquides constituent une source d’eau recyclable en fabrication, moyennant un traitement approprié aux usages recherchés. La problématique illustrée ici au travers de deux exemples pris dans les industries des sucres, qui gèrent de grandes quantités d’eau et d’effluent : le premier, en sucrerie, concerne le recyclage en diffusion des condensats issus de la concentration de sirop, ou eaux ammoniacales, le second le recyclage en fermentation des condensats d’évaporation de vinasses de distillerie.