Nos articles

Filières et procédés :
Filières Produits
Procédés ou thématiques horizontales
881 résultats pour votre recherche

Une plate-forme encore ? Non, une plateforme enfin !

La plateforme Agriculture & Progress réunit les producteurs agricoles et l’industrie alimentaire de première transformation pour promouvoir une production agricole durable. Ses membres fondateurs, CIBE, CEFS et CEPM ont uni leurs forces pour promouvoir auprès des Institutions cette approche durable dans les secteurs betterave-sucre-maïs et pour communiquer avec la société civile.

Filière Betterave française : quelle ambition pour sortir de la crise ?

La filière betteravière traverse une crise sans précédent. La Confédération Générale des Planteurs de Betteraves (CGB) souhaite que la filière en tire les leçons ; elle propose, pour cela, un plan visant à réduire l’impact de la volatilité des marchés sur le secteur. La betterave reste une tête de rotation capitale pour les exploitations et une culture à fort potentiel. Il est important aujourd’hui d’aller de l’avant et de tirer les conclusions et les leçons de cette crise pour mieux rebondir.

Nouveaux enjeux de la protection de la culture de betterave : les axes de travail de l’ITB.

L’usage des produits phytopharmaceutiques est au centre des préoccupations environnementales et sociétales actuelles. La protection des cultures doit intégrer cette demande, mais se trouve aussi confrontée à un contexte technique en évolution : à côté de la limitation des solutions chimiques disponibles, d’autres paramètres, comme le développement des résistances aux produits de traitements, ou l’incidence du réchauffement climatique, doivent être considérés. L’ITB travaille pour et avec la filière, à rechercher et développer des solutions nouvelles en mettant en œuvre les ressources technologiques les plus innovantes.

Amélioration de la cristallisation industrielle grâce à l’automatisation

L’automatisation moderne du processus a apporté de grands progrès dans l’atelier sucre par rapport à l’époque où les sucreries étaient exploitées manuellement ou semi-manuellement. Des exemples tirés de la pratique montrent les effets de l’automatisation dans les sucreries, tels qu’ils sont constatés grâce à l’amélioration de la teneur en cristaux, de leur qualité et de la capacité de production des appareils à cuire.

Avec la cristallisation industrielle, l’accent est mis sur l’amélioration constante de la conduite du processus dans le but d’accroître encore plus le rendement. Le nouveau concept présenté montre comment la conduite améliorée du processus peut réussir avec des capteurs complémentaires, tout en tenant particulièrement compte de la limite de métastabilité.

Mots-clés : cristallisation, automatisation, amélioration du rendement, détermination de la limite de métastabilité

Les Champs Electriques Pulsés : une solution innovante pour la compétitivité des filières sucre et biométhane

La filière sucrière est mise en difficulté par la récente fin des quotas de production en Europe. D’un autre côté, les unités de méthanisation se développent rapidement, notamment à partir de productions et de résidus agricoles. Là aussi, la filière recherche des solutions techniques améliorant sa compétitivité pour réduire le recours aux subventions publiques. La technologie des Champs Electriques Pulsés, encore peu répandue à l’échelle industrielle, apporte une solution innovante au bénéfice de ces deux filières.

Les différentes voies technologiques pour la valorisation des sucres issus de la biomasse lignocellulosique.

Les hydrolysats issus des fractions cellulosiques et hémi-cellulosiques de différentes biomasses contiennent de nombreuses impuretés qui nécessitent, suivant l’exigence de pureté des sucres visée, un enchainement, plus ou moins complexe, de différentes technologies, telles que l’électrodialyse, la chromatographie et l’échange d’ions. Depuis plusieurs années Eurodia a acquis une compétence spécifique dans ce domaine, qui lui permet de définir la ligne de purification la mieux adaptée en considérant les CAPEX et OPEX associés. MOTS CLES : Sucres de seconde génération ; purification ; chromatographie ; électrodialyse ; filtrations membranaires.

Cristal-Union prépare l’avenir en développant son site de Sainte-Emilie par un projet énergétique d’envergure.

Cristal-Union, groupe coopératif français, spécialisé dans la transformation de betteraves sucrières produites localement, détient une dizaine de sites industriels dans l’Hexagone. L’activité principale est la production de sucre, d’alcools traditionnels, de bioéthanol et de coproduits. Le Groupe a développé depuis plusieurs années une politique RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) ambitieuse qui vise à engager une véritable transition énergétique. Cristal Union vient ainsi d’investir près de 45 millions d’euros dans sa sucrerie de Sainte Emilie, basée dans la Somme (80), reflet de son engagement pour le développement durable de ses activités. La nouvelle installation a démarré pour la campagne betteravière 2018.

Des technologies nouvelles pour le contrôle de process en sucreries

Cet article décrit comment le microscope de cuite avec traitement d’images en temps réel peut jouer un rôle important à différentes étapes du process de cristallisation, en particulier lorsqu’il est bien positionné sur la cuite. Avant l’ensemencement, le microscope vérifie la qualité du sirop et détecte potentiellement la présence d’impuretés ou de grands-pères qui limiteront la production de cristaux de haute qualité. Lors de l’ensemencement, le microscope compte et mesure les cristaux pour s’assurer que le bon volume avec la bonne taille est entré dans la cuite au moment opportun. A partir de la phase de grainage, le CV et l’OM sont suivis pour s’assurer que la croissance se déroule normalement. Toute non-conformité, (présence de fines, mauvaise taille des cristaux, CV incorrect) déclenche une alarme.

Bioraffinerie, la démonstration de la technologie « bio-isobutène » de Global Bioenergies par 4 projets collaboratifs : ISOPROD, OPTISOCHEM, REWOFUEL, SWEETWOODS

La technologie « bio-isobutène » de Global Bioenergies permet de convertir diverses ressources végétales en une grande variété de substituts aux dérivés pétroliers. La flexibilité de cette technologie se démontre aussi bien sur les matières premières que sur les applications des produits finis, au travers de quatre projets collaboratifs, un soutenu par la France (Investissements d’avenir) et 3 soutenus par l’Europe (Horizon 2020). Quatre types de matières premières différentes sont abordés respectivement par chacun de ces projets : betterave, paille, bois tendre et bois dur. Par ailleurs ces projets traitent une grande variété d’applications des sucres extraits (ingrédients cosmétiques, composants pour carburants routiers ou aériens, lubrifiants, plastifiants et solvants renouvelables) aussi bien que de la Lignine extraite (matériaux substituant des plastiques, des isolants, du bitume, ou encore des applications énergétiques) et fournissent des produits finis durables, renouvelables et de hautes caractéristiques techniques.

Sucre : ensemble, promouvoir une consommation raisonnée

Le CEDUS, Centre d’études et de documentation du sucre change de nom et devient Cultures Sucre. Ce nouveau nom évoque l’origine agricole du sucre, produit en France à partir de la betterave ou de la canne, et rappelle une autre dimension importante, sa place en gastronomie et dans notre vie quotidienne, et le plaisir qu’il procure. Au-delà, ce changement d’identité vient surtout souligner l’évolution de notre approche et notre engagement fort en faveur d’une consommation raisonnée de sucre. Cet article revient brièvement sur l’origine et la dynamique de cet engagement.