Nos articles

Filières et procédés :
Filières Produits
Procédés ou thématiques horizontales
840 résultats pour votre recherche

IDmer : un nouvel équipement très performant au service de l’innovation biotechnologique et agroalimentaire

IDmer, centre d’innovation technique des produits de la mer et de la terre, met ses compétences et son expertise au service des porteurs de projets et des industriels sur différentes prestations de R&D et de sous-traitance industrielle. De la pré-série industrielle à la mise au point de produits finis alimentaires en passant par la valorisation de co-produits sans oublier la recherche et le développement, l’équipe est riche de trente ans de savoir-faire pour accompagner le développement et l’innovation de ses clients jusqu’à la mise sur le marché.

L’installation pilote de l’Institut Français des Boissons de la Brasserie et de la Malterie

Le monde de la brasserie est en pleine effervescence. La recherche et développement est une étape importe pour innover et rester compétitif dans un milieu de plus en plus créatif. IFBM, l’Institut Français des Boisson de la Brasserie et de la Malterie dispose d’outils pilotes permettant un large choix de procédés à différentes échelles, en malterie et en brasserie. Les outils en malterie permettent la réalisation de batch de 100g à 600kg d’orge alors que les trois salles à brasser permettent la réalisation de brassins de 30l, 10hl et 20hl. Coté boisson et conditionnement de nombreux outils permettent le développement et la production de présérie de boisson fermenté ou non.

Bilan de l’UMT FOLIES ( Formulation of LIpids Emulsified System ) Quels résultats transférables vers l’industrie ?

L’Unité Mixte de Recherche est une structuration partenariale entre un Centre Technique Industriel et Unité de recherche publique pour proposer une expertise originale, complémentaire accessible aux industriels dans le cadre de projets contractuels. L’UMT Folies - FOrmulation of LIpid Emulsified System, porté par l’ITERG propose un accompagnement dans la compréhension des phénomènes des interfaces des systèmes en émulsion.

Étude pilote de la synergie entre traitements thermiques bactériolytiques et l’usage de produits de type « acidifiant » sur la décontamination d’aliments pour Poulet

La maîtrise du risque de transmission de « salmonelles » par la voie de l’alimentation animale fait l’objet, d’une attention particulière de la part des autorités européennes. En France, cette attention a conduit à la mise en place d’un agrément dit « salmonelles » nécessaire pour la mise sur le marché d’aliments pour certains monogastriques traités spécifiquement pour limiter ce risque de contamination. Le risque de transmission de « salmonelles » est alors évalué, dans notre pays, notamment par l’évaluation de la flore résiduelle en entérobactéries, considérées comme un marqueur de la présence éventuelle de salmonelles. Des essais pilote précédemment réalisés ont montré l’intérêt de la granulation pour limiter cette flore dans l’aliment distribué aux animaux, si les paramètres de traitement sont ajustés, c’est-à-dire si les températures sont suffisamment élevées et le temps de traitement suffisamment long pour réduire la flore de 3log d’UFC/g. L’objectif de cette étude est d’évaluer si l’utilisation conjointe de la granulation et d’un produit de type « acidifiant » permet de limiter les barèmes temps-température à appliquer pour aboutir à la même réduction de la flore.

Apprécier les qualités nutritionnelles des produits alimentaires : Les applications internet révolutionnent les iaa

L’engouement des consommateurs pour les applications téléchargées sur les téléphones mobiles constituent un phénomène de société. Le domaine de l’agro-alimentaire n’y échappe pas, et les applications dédiées permettent d’accéder, en quelques clics, aux informations indispensables pour apprécier les qualités nutritionnelles des produits alimentaires. Le présent article analyse les quelques applications internet les plus en vue. Ces applications ont une influence sur nos achats alimentaires même si tout n’est pas alimentaire dans l’alimentation. On ne doit pas oublier que l’alimentation est également un plaisir et surtout un rite sociétal.

Après quotas sucre : les propositions de la CGB pour défendre le revenu betteravier

Depuis plus de 95 ans, la Confédération Générale des planteurs de Betteraves (CGB) fédère les planteurs afin de porter leur voix. Avec 14 syndicats implantés en régions, la CGB est le seul représentant des betteraviers. Depuis 50 ans, un prix minimum garanti et une production sous quota assuraient l’agriculteur d’une grande stabilité de son revenu. Aujourd’hui, avec la fin des quotas sucre actée depuis octobre 2017, la filière fait face à une grande volatilité des prix. Dans ce contexte inédit, la CGB veut accompagner plus que jamais les planteurs pour que la betterave reste une culture à valeur ajoutée de leur exploitation.

Le retrait des néonicotinoïdes signe-t-il le retour de la jaunisse dans les champs ?

L’interdiction des insecticides de la classe des néonicotinoïdes, prévue dans la loi biodiversité, pourrait être effective dès septembre 2018 en France, si le gouvernement n’accorde pas la dérogation réclamée par la filière. Ceci conduirait à une campagne 2019 inédite pour le contrôle de nombreux bioagresseurs, dont les pucerons vecteurs de jaunisses virales. La jaunisse impacte la productivité de la betterave, notamment dans les zones situées en climat océanique. Grâce à l’observatoire VIGIBET, constitué d’un réseau d’une trentaine de parcelles semées sans traitement de semences insecticides et non traitées en végétation, l’ITB évalue, chaque année depuis 2010, la pression de cette maladie. En 2017, la prévalence virale observée au sein du réseau a été légèrement supérieure à la moyenne pluriannuelle. La fréquence de sites touchés, parfois importante, ne préjuge cependant pas de la gravité des infections, qui est globalement faible dans notre réseau, situé au cœur d’un environnement largement protégé par les néonicotinoïdes. Une conséquence possible de cette interdiction pourrait être le retour des traitements en végétation par des pyréthrinoïdes et des carbamates, bien que le puceron vert du pêcher (Myzus persicae), principal vecteur de la jaunisse, soit désormais résistant à ces familles chimiques. Pour limiter au mieux les conséquences de cette situation, il est nécessaire d’évaluer le risque encouru par les planteurs et de rechercher des solutions alternatives de lutte efficaces et durables.

Comparaison technico-économique de différents schémas de cristallisation

Dans un contexte économique toujours plus fluctuant et incertain, avec notamment la fin des quotas sucriers en Europe, les usines françaises doivent sans cesse adapter leur stratégie et optimiser leur production de sucre. Ce défi nécessite une évolution de l’outil industriel et notamment de l’atelier de cristallisation. Le logiciel BEMEIOTM (BEet plant Model for Energy and Incomes Optimization) permet de modéliser les sucreries de betterave avec par exemple le schéma de cristallisation le mieux adapté à chaque usine dans un contexte économique donné. C’est un outil de modélisation puissant développé dans le but d’optimiser le fonctionnement et la configuration des complexes sucriers dans leur ensemble. Pour l’étude ici présentée, sur la base d’une usine caractéristique, plusieurs schémas de cristallisation sont modélisés. Les impacts sur la production de sucre, la consommation énergétique, l’évolution du revenu de l’usine et le retour sur investissement sont ensuite évalués.

De nouvelles avancées sur le contrôle en ligne de la croissance des cristaux

Cet article décrit comment le microscope de cuite peut jouer un rôle important à différentes étapes du process de cristallisation. Avant l’ensemencement, le microscope vérifie la qualité du sirop et détecte la présence d’impuretés ou de grands-pères qui limiteront la production de cristaux de haute qualité. Lors de l’ensemencement, le microscope compte et mesure les cristaux pour s’assurer que le bon volume avec la bonne taille est entré dans la cuite au moment opportun. Pendant la phase de grainage, le CV et l’OM sont suivis pour s’assurer que la croissance se déroule normalement. Toute non-conformité, (présence de fines, mauvaise taille des cristaux, CV incorrect) déclenche une alarme.