Nouvelle étude de Coface

01/05/2018 Retour aux actualités >>
La situation des entreprises françaises est plus contrastée que ne le laissent supposer la baisse du nombre de défaillances (-8,3% en un an) et un taux de défaillance inférieur à l'avant-crise (1,14 aujourd'hui vs 1,35 en 2007). Si on ajoute au taux de défaillance celui d’entreprises « zombies » (4,6% du nombre total, d’après les estimations de Coface), peu rentables et insolvables, la part des entreprises en difficulté atteint 5,7% du total (à fin 2016). Cette multiplication des « zombies » qui risquent de faire faillite à tout moment est préjudiciable pour l’économie car cela entrave le processus de destruction créatrice et tire à la baisse la productivité d’un pays.